Le seigneur de toutes choses

Mikael Krogerus • 28.02.2018

Quel est le meuble le plus compliqué à assembler? Quel est le pire péché en matière de design? Quand une chaise est-elle une chaise? Les 88 questions de design définitives, auxquels répond Marcus Engman, Head of Design Ikea.

Marcus Engman est assis sur le siège passager de la Volvo XC60 et feuillette, perplexe, le mode d’emploi de la voiture. Le décisionnaire de design le plus puissant du monde, sur les bureaux duquel passent les ébauches qui atterriront tôt ou tard comme meubles dans nos salons, ne trouve pas le frein à main dans la voiture de location. Son assistante personnelle est assise au volant et ses nerfs vont bientôt lâcher.  «Voilà à gauche du volant un bouton avec un P dessus», s’écrie-t-elle. «C’est pour ouvrir le capot», répond Marcus Engman. Nous nous trouvons sur le pont d’un ferry entre le sud de la Suède et la Pologne, où se situent les plus grandes installations de production d’Ikea. «J’adore les modes d’emploi», raconte Marcus Engman en continuant à feuilleter. «Chez nous aux toilettes il y en a toute une pile; je les lis comme des livres, mais celui-ci est totalement incompréhensible.» – «Je vais maintenant appuyer sur ce bouton P», dit son assistante. Un P rouge s’illumine sur le tableau de bord – le frein à main est activé. «D’accord, c’est dingue», commente Marcus Engman pendant que nous sortons de la voiture. «Je comprends que l’industrie automobile supprime le frein à main mécanique, mais ils ne peuvent pas placer le bouton là où se trouvait autrefois le levier pour le capot – c’est le contraire du design intuitif. Le bouton doit se trouver exactement là où le frein à main se trouvait autrefois.» Le chef designer d’Ikea, âgé de 51 ans, a grandi à Älmhult, localité de 9000 habitants où Ikea a été fondée en 1943 et où se trouve son siège principal à ce jour. Le père de Marcus Engman était le légendaire designer Ikea Lars Engman, créateur du canapé iconographique «Klippan». Le vœu le plus cher du fils a été pendant longtemps: «ne pas être designer». À 16 ans il est entré chez Ikea comme manutentionniste de caddies, puis il s’est mis à son compte comme designer et architecte. Et lorsqu’en 2012 on l’a appelé pour lui demander s’il connaissait quelqu’un qui pourrait devenir chef designer chez Ikea, une seule personne lui est venue à l’esprit: lui-même. Le ferry prend le large et Marcus Engman se demande brièvement s’li ne devrait pas prendre le mode d’emploi de la Volvo, puis il le remet dans la boîte à gants et s’adresse au reporter: «Tu peux tout me demander.» Eh bien, allons-y.

1
Faisons le célèbre test «Ikea ou Death-Metal-Band?» Je dis un nom et vous me dites s’il s’agit d’un de vos produits ou d’un groupe de metal scandinave: «Dåtid»?

Ce serait un nom de groupe super, mais c’est notre hotte d’aspiration.

2
«Blåhø»?

(Réfléchit longuement.) Difficile. Il pourrait s’agir d’un cadre de lit. Mais je dirais: groupe de metal.

3
«Grundtal»?

Ça c’est Ikea.

4
Trois sur trois, félicitations. Quelle est la logique derrière les noms?

Nous avons notre propre département qui s’occupe de ces questions. Il travaille selon un système sophistiqué: les articles de salle de bain sont baptisés du nom de lacs suédois, les lits d’après des villes norvégiennes, les tapis d’après des villes danoises, les meubles de jardin d’après des îles suédoises, les rayonnages à livres portent des noms de garçons («Billy»), les produits pour enfants des noms d’animaux.

5
Il existe environ 9500 produits Ikea; quel est le plus ancien?

Probablement «Poäng», le fauteuil en bois stratifié.

6
Quel est celui qui est le plus vendu?

«Frakta», le sac à commissions bleu.

7
Avec quoi réalisez-vous la marge la plus élevée?

Ce n’est pas ainsi que nous pensons. Notre objectif et la démocratisation, et chaque produit doit être accessible au plus grand groupe possible d’acheteurs.

8
Quel est le classique Ikea qui existera toujours?

Aucun, j’espère! Je veux que nous nous renouvelions sans cesse. Même les classiques de notre assortiment ne sont jamais inchangés. Nous avons légèrement ajusté chaque meuble.

9
Si vous pouviez reprendre dans la gamme Ikea un classique du design de l’histoire mondiale de l’ameublement – lequel serait-ce?

Le système de rayonnages 606 de Dieter Rams. Il réunit tout ce qui me tient à cœur dans le design.

10
Et comment s’appellerait le meuble dans la langue d’Ikea?

Hm … «Förändring» («changement»).

11
Vous lancez chaque année 2000 produits et en supprimez 2000 de l’assortiment. Quelle est votre stratégie pour tuer les chouchous?

Nous suivons le principe: «Love, fix, exit». Chaque année nous examinons tous les produits et nous demandons s’ils correspondent encore à nos critères. Si c’est le cas, ils reçoivent la mention «love», s’ils nécessitent un léger ajustement, c’est «fix», et si un produit ne satisfait pas les critères malgré un ajustement, il passe à la trappe: «exit».

12
À propos: quand l’étagère à CD «Gnedby» disparaîtra-t-elle de l’assortiment?

C’est vrai, elle aurait être supprimée depuis longtemps en fait – et remplacée par une étagère en vinyle!

13
Smart Home, Internet of Things, AI: là Ikea est relativement retenue. Pourquoi? C’est surestimé?

Nous faisons bien quelque chose dans ce domaine, mais nous ne voulons pas vendre de gadgets. Plutôt utiliser les nouvelles technologies que lorsqu’elles résolvent un problème.

14
Est-ce que Ikea copie souvent, où est-ce vous qui êtes plus souvent copiés?

Nous ne copions pas – du moins pas sciemment, là je suis très rigoureux. Ce qui se passe, c’est que: on a la même inspiration ou la même idée en même temps. Est-ce qu’on nous copie? Nous voyons bien sûr souvent des choses qui, disons, ont été inspirées par nous. Et si c’est le cas, nous envoyons une lettre amicale.

15
Quel est le produit Ikea le plus souvent copié?

C’est la série «Dokument», qui a 30 ans, les classements et corbeilles à papier en grillages métalliques. Aujourd’hui il y en a partout.

16
Je ne voudrais pas me mêler de votre corps de métier, mais n’avez-vous jamais pensé à produire une ligne Ikea pour chats? Des écuelles, des arbres à chats?

Nous avons déjà eu cette idée nous-mêmes! Cet hiver sera lancée notre série pour animaux de compagnie, qui s’appellera «Lurvig» («ébouriffé»).

17
Ikea est plus vieille qu’on le pense, mais fait toujours jeune. Quels sont les ingrédients de votre potion magique pour rester toujours à la pointe?

Je pense: la curiosité. Tant que vous restez curieux, vous ne vieillissez pas. Ingvar Kamprad, fondateur d’Ikea, était un homme sacrément curieux. Il était aussi audacieux. C’est cela, il faut être curieux et audacieux.

18
Tout le monde connaît l’effet Ikea, cette bonne sensation quand on a assemblé soi-même une armoire: vous avez l’impression d’être malin et doué pour le bricolage et vous oubliez pendant un moment merveilleux que des millions d’autres l’ont déjà fait avant vous. Est-ce que c’était prévu dès le début?

Non, le paquet flatpack et l’assemblage étaient conçus comme solution de transport pour les objets encombrants, l’effet de pseudo-artisanat en était un sous-produit involontaire mais important: Je fais des visites à domicile détaillées pour découvrir comment les clients utilisent nos produits, et récemment je me trouvais chez une jeune femme à New York qui aménageait son premier appartement, notamment avec l’une de nos tables basses où il fallait simplement visser les pieds au plateau de la table. Elle m’a souri et a dit: «I made this.» C’est bien sûr un peu ridicule, mais en même temps nous avons réussi involontairement quelque chose de formidable avec l’assemblage à faire soi-même: créer une relation entre l’homme et l’objet.

19
Les instructions de montage doivent être infaillibles. D’où prenez-vous les personnes sur qui vous les testez?

Nous les recrutons ici à Älmhult.

20
Y a-t-il une corrélation entre l’assemblage rapide et de qualité et le QI du bricoleur?

Non, je ne crois pas. (Rires). C’est plutôt une question d’expérience, car les constructions se ressemblent toutes beaucoup.

21
Quel est le meuble Ikea le plus compliqué à assembler?

C’est ceux que nous nous efforçons de réaliser. Par exemple «Hemnes», un cadre de lit de jour avec trois tiroirs, s’est incroyablement bien vendu, mais il était beaucoup trop compliqué à assembler. Un bon exemple d’ailleurs d’un produit qui a été marqué «fix»: Nous t’aimons bien mais tu ne corresponds pas au critère de design «fonction». Nous l’avons donc remanié.

22
Combien de temps l’assemblage d’un meuble peut-il durer?

Cela dépend du produit. Pour «Hemnes» cela a parfois duré plusieurs heures, c’est fou, bien sûr. Règle approximative: lorsque les testeurs s’énervent, c’est que le temps d’assemblage maximal est dépassé.

23
J’ai échoué avec l’armoire «Pax». Et vous?

Je l’ai assemblée plusieurs fois. Mais le design d’assemblage, donc la disposition du montage, n’est pas au top, je l’avoue.

24
Franchement: est-ce qu’on peut dévisser «Pax», le déménager et le réassembler ou est-ce, au sens strict, un meuble à usage unique?

Rien ne doit être à usage unique! En principe dans la plupart des régions du monde, les meubles ne sont assemblés qu’une seule fois. Ces déménagements sempiternels sont un phénomène urbain occidental. Mais néanmoins vous avez raison, le démontage de «Pax» n’est pas intuitif. Nous y travaillons.

25
Qu’est-ce qui est prévu? Un mode d’emploi pour le démontage?

Une solution typique d’Ikea serait: faire lire les instructions de montage en sens inverse au lieu de joindre deux instructions différentes.

26
«Sur demande, nous assemblons à votre domicile les meubles achetés» – est-ce que c’est une impression, ou est-ce qu’un nombre croissant de clients recourent au service de montage?

Je ne crois pas, et ce serait vraiment une preuve d’incapacité si notre assembly-design était tellement compliqué qu’il nécessite de l’aide. Mais il y aura toujours des gens qui ont trop peu de temps et de l’argent en trop et qui les feront assembler.

27
Pourquoi la clé Allen est-elle toujours incluse dans la livraison? Chaque personne moderne en a déjà quarante à la maison. On pourrait simplement les offrir à la caisse. Ce serait aussi plus écologique.

C’est vrai, ça, bonne idée. Merci. La clé hexagonale était très importante pour nous; elle permettait les emballages flatpack et le montage rapide à la maison. Mais elle sera bientôt remplacée par la cheville à clic, «wedge dowel» – un de nos développements les plus intelligents. Avec cela il suffit d’encliqueter les meubles comme il y a cent ans. À long terme il n’y aura plus de vis.

28
Nous connaissons la structure du supermarché – les fruits à l’entrée, le rayon frigorifique comme point culminant tout au fond, les produits à achat impulsif dans la zone des caisses: quelle est la logique du parcours dans le magasin Ikea?

D’abord les «First Five» – cinq situations de vie qui sont source d’inspiration. Ensuite les zones d’habitation, donc salle de séjour, salles à manger, chambres à coucher, bureaux, cuisine, enfants, puis restaurant et self-service. On traverse en magasin Ikea en lignes droites. À gauche et à droite on fait plein de découvertes, les axes visuels visent les angles, ce qu’on appelle les hot spots, où nous plaçons nos «héros», donc des produits auxquels nous croyons fortement.

29
Samedi c’est le suicide: avez-vous un concept derrière la tête pour rendre plus agréables le shopping du week-end chez Ikea?

C’est vrai qu’une visite chez Ikea peut se révéler éprouvante. Peut-être devrions-nous positionner des psychologues aux points névralgiques? Aménager une salle de jeu pour le conjoint?

30
Où en êtes-vous dans les grands débats du détail: le grand magasin est-il en train de mourir?

Les grands magasins aux portes de la ville ont été construits pour être accessibles en voiture; mais aujourd’hui les clients habitent pour la plupart en ville et ne possèdent pas de voiture. À l’avenir il y aura davantage de boutiques en ligne, plus de pick-up-points où l’on ira chercher des produits commandés à l’avance, plus de boutiques éphémères au centre-ville. Nous avons bien avancé dans le domaine du développement des produits, à présent il nous faut repenser le commerce de détail.

31
C’est comment déjà: Ikea appartient à une fondation établie aux Pays-Bas, qui elle-même appartient à une fondation au Luxembourg?

Aucune idée, ce n’est pas mon problème.

32
Quelle est la durée moyenne d’un meuble Ikea?

Impossible à dire, mais c’est une belle idée que les meubles devraient vivre longtemps.

33
Quel serait le prix d’une étagère «Billy» chez un menuisier à Stockholm, qui durerait ensuite toute une vie?

De nombreuses centaines de pour cent plus cher. Naturellement, elle durerait aussi plus longtemps, mais justement la plupart des gens ne pourraient pas se la payer.

34
La filiale d’Ikea, Swedwood, défriche des centaines de milliers d’hectares de forêt. Toutes les secondes, de très vieux arbres sont abattus – quel est votre argument standard face à ces reproches?

Du point de vue de la durabilité, le bois est une bonne matière, parce qu’il repousse – quand on abat des arbres au lieu de défricher des forêts. La plupart de nos bois sont certifiés FSC. Entre-temps nous avons pratiquement le contrôle total de toutes les étapes de la chaîne de production.

35
Nous vivons à une époque non contraignante – tout est si bon marché que nous achetons simplement quelque chose de nouveau quand un objet est abîmé ou ne nous convient plus. Ikea est-elle une cause ou une conséquence de cette attitude consumériste?

Ni l’un ni l’autre, mais cela me frustre lorsque nous ne transmettons pas correctement la valeur de nos produits. Chaque produit recèle en moyenne trois années de travail, et une grande partie de ce travail consiste à rendre les produits le plus avantageux possible sans que la qualité d’en souffre. Avantageux ne veut pas dire sans valeur.

36
Les gens vivent toujours plus vieux, mais avec les meubles Ikea l’appartement donne toujours l’impression que l’on vient juste de déménager de la maison parentale. Est-ce un problème ou une chance?

C’est une chance, puisque l’on ne veut pas avoir l’air vieux. Mais le thème du vieillissement est bien entendu un défi du design: les personnes âgées ont besoin de poignées plus larges, d’une vaisselle plus stable, de proportions différentes dans les fauteuils, pour pouvoir se relever plus facilement. Une de nos conceptrices, qui avait elle-même subi un AVC, a pris la chose en mains et créé la série «Omtänksam», qui signifie «attentionné».

37
La question directrice d’Ikea: qu’est-ce qui fait que nous nous sentions chez nous?

Quelle est votre réponse à cette question? Spontanément, je réponds: plutôt les personnes que les objets. En y réfléchissant un peu plus longtemps, je réponds: les parfums. Ma grand-mère a 96 ans, et lorsque je lui rends visite, la maison sent toujours comme dans mon enfance. Nous nous rappelons mieux les parfums que les impressions visuelles.

38
Comment décririez-vous le style Ikea en trois mots?

No nonsense, blond, jeune.

39
Votre objectif dans le design, est-ce que le client dise: «Oh, ça c’est Ikea!» ou plutôt: «Je n’aurais jamais pensé que c’était Ikea!»?

La deuxième variante. Si chacun nous identifie immédiatement comme Ikea, c’est que nous n’avons pas évolué. Nous voulons surprendre le client.

40
Combien de temps dure le chemin depuis la première idée jusqu’au produit fini?

En moyenne deux à trois ans.

41
Où la plupart des idées sont-elles tuées? Dans l’équipe de design, lors du calcul, dans la production, dans l’emballage?

Dans le calcul des prix. Notre point de départ est toujours le prix, et des briefings typiques disent: «Nous voulons faire la meilleure carafe à eau du monde, mais elle ne doit pas coûter plus de trois euros.» Ou encore: «Il nous faut une lampe à LED qui ne coûte pas plus d’un euro.»

42
On dit qu’Ingvar Kamprad, fondateur Ikea, et un peu avare: lorsqu’il prenait un Cola light du minibar, il sortait ensuite, achetait une boîte meilleur marché et la plaçait dans le minibar. Est-ce un mythe ou une histoire vraie?

C’est une bonne histoire, mais je pense que c’est un mythe.

43
Est-ce qu’on ressent encore l’esprit Kamprad chez Ikea?

L’idée que nous devons produire à bas prix si nous voulons vendre à bas prix est profondément ancrée dans notre ADN. Le calcul des prix est pris très au sérieux dans notre entreprise. Mais c’est dû moins au rapport de Kamprad avec l’argent qu’à sa compréhension très claire du domaine d’activité.

44
L’information que le catalogue Ikea a un tirage plus important que la bible est-elle correcte?

Oui, c’est ce qu’on dit. Plus de 200 millions par année, je crois.

45
Lesquels de ces designers légendaires engageriez-vous de préférence: Charles et Ray Eames ou Alvar Aalto?

Plutôt Charles et Ray Eames. En raison de leur caractère ludique et de leur aptitude à communiquer leur design.

46
Comment obtenir un job chez Ikea?

Comme designer? Uniquement en faisant un stage. 100 pour cent des employés fixes sont des anciens stagiaires; c’est là qu’on apprend notre façon de penser. Sue le plan du contenu, nous attendons que vous vous intéressiez non seulement au design, mais surtout à la production.

47
Faut-il en fait être suédois pour devenir designer chez Ikea? Ou suffit-il de penser comme un Suédois?

Ni l’un ni l’autre. La plupart de nos designers sont des Scandinaves, mais nous prenons chaque semestre toujours des stagiaires du nord et des stagiaires du monde entier pour garantir un bon mix.

48
Quel est votre côté le plus suédois?

Je retire mes chaussures quand j’entre dans un appartement. On ne fait ça nulle part ailleurs qu’en Scandinavie.

49
Quand une chaise est-elle une chaise?

Quand elle facilite la position assise.

50
Qu’est-ce qui est plus important: la forme ou la couleur?

La forme.

51
Quel objet d’usage courant a-t-il des formes parfaites?

Le coupe-fromage suédois. Un design insurpassé.

52
À l’inverse: quel objet d’usage courant nécessite-t-il un concepteur?

Toutes les télécommandes.

53
Quel péché de design devrait-il être frappé d’une peine de prison de plusieurs années?

Les tuiles de toit émaillées.

54
Quelle montre portez-vous?

Une Nokia Withings. Surface analogique, mais elle peut compter mes pas et mesurer la tension. J’aime quand quelque chose a l’air simple, mais peut faire plein de choses.

55
Quelle voiture conduisez-vous?

Un pick-up Ford Ranger. Mais demain je vais m’acheter une BMW i3. J’aime les voitures mais je n’ai pas de schéma dans mes achats.

56
Quelle série TV est-elle bien établie?

J’adore l’aspect visuel de la série de showtime «Snowflakes», qui se déroule dans les années 1980 à Los Angeles.

57
Dans le poème d’Erik Johan Stagnelius «Un ami! À l’heure de la destruction» il y a le vers célèbre: «La nuit est la mère du jour / le chaos le voisin de Dieu». Pourquoi les designers sont-ils si ordonnés?

D’une part c’est simplement l’école classique de l’esthétique, la Règle d’or etc., alors que nous voyons justement un renoncement aux lignes claires. D’autre part, les bons designers s’occupent de résoudre des problèmes. Et l’expérience nous apprend que l’ordre vous donne plus de temps et de liberté pour faire autre chose.

58
Sur une échelle de 1 à 10, dans quelle mesure êtes-vous ordonné?

Moins de zéro. Mon système d’ordre: à la pile de papiers sur mon bureau, je reconnais combien de semaines de retard j’ai accumulées.

59
À quoi prêtez-vous d’abord attention lorsque vous entrez dans un appartement?

Premièrement à l’odeur, deuxièmement à l’éclairage – c’est là qu’on voit si l’habitant se soucie de son appartement – et troisièmement au couloir. La plupart échouent avec le couloir, et je trouve passionnant de voir quand les gens réussissent à l’utiliser intelligemment.

60
Un appartement avec Eames Chair vous révèle-t-il autant qu’à nous une étagère à CD avec Mariah Carey ou Jason Donovan?

Haha, oui, chaque meuble envoie un certain message. Mais je n’évalue pas tellement les différents meubles, mais plutôt l’ambiance dans une pièce.

61
Trois tuyaux rapides pour rendre son chez-soi plus confortable!

Premièrement, la planification de l’éclairage: Osez éclairer irrégulièrement votre appartement. Donc une lumière ponctuelle au lieu d’une lumière éclairant la pièce entière. Deuxièmement: Donnez à chaque chambre un caractère différent. Le plus simple, c’est de les peindre de différentes couleurs. La plupart des gens sont incroyablement lâches lorsqu’il s’agit de couleurs. Troisièmement: de la musique en permanence et dans chaque pièce. La musique crée un foyer.

Six heures du matin, et après une courte nuit le ferry arrive à Świnoujście en Pologne. Marcus Engman, toujours de bonne humeur, se rassied dans la Volvo et commente le design du ferry («Une rénovation totale serait probablement inutile, parce que les passagers attendent justement ce trash des années 1980»), son chef de communication commence à diriger par smartphone la conductrice vers la fabrique à trois heures de voiture (la politique chroniquement économe d’Ikea ne permettait qu’une voiture de location sans GPS). Ici en Pologne on applique ce que Marcus Engman a conçu avec son équipe en Suède et qu’on appelle le design démocratique. Toutes les productions Ikea doivent satisfaire cinq critères: forme (est-il beau, ludique, esthétique?), fonction (résout-il un problème du quotidien?), qualité (est-il assez durable et résistant pour être utilisé pendant longtemps? – Marcus Engman veut rompre avec l’image d’articles jetables des meubles Ikea actuels), durabilité (d’où vient la matière, comment a-t-elle été obtenue, qui y a travaillé, comment et dans quelles conditions?) et enfin prix (le produit est-il assez avantageux pour que la plupart des gens puissent se l’offrir?). Ce qui ressemble à des RP enthousiastes, copié des «Mission Statements» de n’importe quelle grande entreprise, Marcus Engman le prend au sérieux. Les gros titres négatifs des années 2000, lorsque l’entreprise a été pourchassée par la presse comme pollueur et son fondateur comme fraudeur doivent avoir déclenché chez lui des choses fondamentales. En effet, pour lui la satisfaction des cinq critères est plus important qu’un design cool. Dans les fabriques – des halles gigantesques où on passe le long de kilomètres de chaînes de production – il fixe pendant de longues minutes les tapis roulants, comme un enfant devant le terrarium d’un anaconda, énerve les employés avec des questions de détail, se renseigne sur les quantités de déchets et se réjouit de petites choses. Son attention principale est consacrée au «wedge dowel», une cheville à encliqueter, la petite merveille en bois qui permettra à l’avenir d’assembler des meubles sans utiliser de vis.

62
Votre marque de fabrique est le terme de «Democratic Design». Lequel de vos produits remplit-il les critères à 100 pour cent?

La carafe à eau «365+». Le briefing était: Comment amener plus de gens à boire de l’eau du robinet? traduit dans la langue d’Ikea, cela signifie: Comment se présente la carafe parfaite? Nous avons commencé par la taille. Dans la plupart des pays – sauf en Asie – on veut boire de l’eau froide, donc la carafe doit s’insérer dans toute porte de réfrigérateur. Ensuite on s’est penché sur le goulot de la bouteille, qui est étroit pour obtenir ce bruit de glouglou, ce qui présente toutefois l’inconvénient de ne pas pouvoir nettoyer correctement la bouteille avec une brosse à vaisselle et qu’elle ne va pas non plus au lave-vaisselle, et nous avons donc opté pour une ouverture plus large. Puis la matière: Nous avons choisi du verre véritable pour qu’elle soit recyclable et qu’elle souligne le caractère de l’eau, car aucun plastique au monde n’est aussi transparent que le verre. Enfin le bouchon: en liège. Il y a actuellement un excédent de liège et la matière est 100 pour cent recyclable. Par ailleurs le liège signalise: «Je suis un bouchon» – un magnifique exemple de design intuitif. Et enfin, nous avons cru tellement fort au produit que nous en avons produit directement une très grande quantité, ce qui a permis de faire baisser le prix – trois euros.

63
Ikea existe (presque) dans le monde entier – dans quel pays le concept ne fonctionne-t-il pas?

Au Japon c’était difficile. Honnêtement, nous ne savons pas exactement pourquoi.

64
Se pourrait-il que vous ayez marché sur les plates-bandes des Japonais? Ce sont eux, et non les Suédois, qui sont les spécialistes de l’exploitation du plus petit espace.

C’est vrai, le Japon a un concept intéressant de l’espace. Les choses doivent paraître petites de l’extérieur, mais être spacieuses de l’intérieur. Le canapé à deux places de notre ligne «Hay», par exemple, en est fortement inspiré: quand on le regarde, il donne l’impression d’être un fauteuil agrandi, et quand on s’y assoit, on pense tout de suite qu’on pourrait s’y allonger. Je suis un peu fier de ce produit.

65

Votre commentaire sur Muji, l’Ikea du Japon?
Très bien, peut-être un peu plus la forme que la fonction.

66
Différences culturelles: quels sont les exemples les plus amusants qui se vendent le mieux, et où?

En Chine et en Corée du Sud, nos produits pour enfants se vendent très bien – ce que je n’aurais jamais pensé – mais si vous y réfléchissez, c’est juste:  le point de départ de notre design d’habitat, c’est que les enfants sont partout dans l’appartement. Cette idée que les enfants ne puissent pas seulement jouer, mais le doivent, est chez nous acceptée depuis longtemps, mais en Chine et en Corée du Sud, elle est en train de s’instaurer.

67
Vrai ou faux: on ne peut pas faire mieux que les originaux?

C’est faux.

68
Form follows function?

(Réfléchit longuement.) C’est vrai, je dirais.

69
La copie est la forme la plus sincère de la flatterie?

Vrai.

70
Les designers sont des perfectionnistes?

C’est faux. Je dirais: les bons designers font des erreurs.
Trial and error, pas la perfection, voilà l’impulsion.

71
Autrefois on utilisait de meilleurs matériaux?

C’est faux.

72
Most things are not yet done – voilà l’inscription sur le mur du bureau de développement chez Ikea. Quel problème de design aurez-vous résolu au cours des dix prochaines années?

Les défis se situent plutôt dans le domaine de la production. Je crois que nous verrons deux choses à l’avenir, premièrement les lignes de production seront raccourcies, et deuxièmement, chaque produit de déchet sera une fois recyclé d’une manière ou d’une autre.

73
Quelle est actuellement l’industrie la plus créative?

C’est l’industrie de la musique, sans aucun doute. Elle se trouvait devant un problème énorme avec la numérisation, et elle l’a résolu. Je considère le fait de résoudre les problèmes comme un bon indicateur de créativité. Deuxièmement, on trouve beaucoup de compilation et de mash-up dans l’industrie de la musique, ce que l’on verra aussi de plus en plus dans le domaine du meuble. Il faudrait pouvoir placer un produit Ikea dans toutes les maisons, le mélanger à tous les styles – il devrait toujours convenir.

74
Quel est le préjugé que les gens ont sur Ikea que vous voudriez balayer ici une fois pour toutes?

Que la production de masse n’est pas écologique. C’est le contraire. Plus vous produisez de quantités importantes, plus il faut travailler avec précision, moins vous gaspillez.

75
Quels sont les salons du meuble auxquels il faut impérativement assister?

Probablement le Salone del Mobile à Milan, mais là où je me suis le plus amusé, c’était à la Foire du meuble à Eindhoven.

76
Qui est le fabricant de meubles le deuxième plus innovant du monde?

Vous allez rire, mais je trouve que l’industrie du mobile home est actuellement extrêmement innovante. Le grand thème dans la branche de l’aménagement, c’est le suivant: des solutions intelligentes sur de petites surfaces et les constructeurs de mobile homes sont sortis de leur léthargie et rattrapent actuellement tout le monde. Sur une foire du mobile home, vous trouverez cent fois plus d’inspiration qu’au Salone del Mobile …

77
Qu’est-ce qu’Ikea peut apprendre de H & M?

… plus j’y pense: Nous devrions construire un mobile home Ikea! Un électrique! C’était quoi la question, déjà?

77
Qu’est-ce qu’Ikea peut apprendre de H & M?

Le rythme de développement des produits et la capacité de s’établir rapidement dans un nouveau marché.

78
Avez-vous déjà songé à dessiner des vêtements au design Ikea?

Oui, nous l’avons en partie déjà fait, mais le danger pour une grande entreprise c’est toujours de croire qu’elle peut tout faire. Je suis intimement persuadé que nous ne devons vendre que des choses que nous maîtrisons.

79
Ikea réagit souvent aux tendances sociétales – comme des boulettes végétariennes. Si le marché l’exige, est-ce que vous concevriez une penderie pour les burkas par exemple?

Certainement. Un exemple en sont nos systèmes de conservation, qui représentent plus de 50 pour cent du chiffre d’affaires et que nous adaptons sans cesse aux besoins des nouveaux marchés. À présent nous commençons en Inde, où une grande partie de la population porte des saris – nous concevons donc une armoire dans laquelle les saris peuvent être mieux rangés. Si les burkas ne vont pas dans une armoire «Pax», alors oui, nous allons l’adapter.

80
Est-ce que les designers travaillent selon une formule?

Bonne question. Oui, probablement, comme tous les artistes. Un artiste très intéressant à mes yeux, c’est le Suédois Max Martin, un parolier qui écrit la plupart des hits aux USA des 20 dernières années. Il a de toute évidence une formule selon laquelle il travaille – et je l’admire – il ne l’applique pas mais se laisse influencer, change de style, collabore avec d’autres.

81
Avez-vous une explication de la raison pour laquelle de nombreux grands designers – David Mellor, Dieter Rams, Alvar Aalto et vous aussi – provenez de petites localités insignifiantes et en fait ennuyeuses?

Cela m’a déjà frappé aussi au sein de mon équipe: plus l’origine est ennuyeuse, plus le designer est excitant. Ma théorie: s’il n’y a rien dans votre village, il faut avoir des idées.

82
Le design le plus célèbre du présent sont probablement les produits Apple, créés par le Britannique Jonathan Ive. L’admirez-vous?

Non, pas du tout. Mais lui admire en revanche le designer Dieter Rams, ce qu’on reconnaît aisément. J’admire la capacité d’innovation précoce d’Apple et la capacité à susciter un besoin dont je ne savais même pas que je l’avais. Entre-temps, l’entreprise stagne.

83
Pourquoi les designers (hommes) font-ils tant de choses en blanc, mais s’habillent souvent en noir?

Probablement par contraste, pour être mieux vus!

84
Comment vivez-vous dans le privé: de manière plutôt excentrique ou normale?

Nous avons conçu notre maison voici 20 ans avec un architecte de nos amis et nous l’avons trouvé à l’époque assez excentrique et aussi très coûteuse. Mais aujourd’hui cela donne une impression tout à fait normale. C’est une règle de base dans le design: ce que vous considérez aujourd’hui comme osé, c’est la norme de demain.

85
Combien de pièces Ikea avez-vous chez vous?

Pas mal, mais pas seulement. La maison doit refléter la vie et non l’employeur.

86
Spontanément: Votre souvenir du canapé «Klippan», le coup de génie de votre père, Lars Engman grand formateur d’Ikea?

Il voulait un canapé que de jeunes parents pouvaient se permettre, qui ne prenait pas trop de place, mais sur lequel les enfants pouvaient s’ébattre. Pendant deux ans personne ne l’a acheté, et ensuite c’est devenu un best-seller.

87
Nous autres les journalistes nous aimerions être des écrivains. Qu’est-ce que les designers Ikea auraient bien voulu être?

Des multisportifs. J’aime le sport et commence sans cesse de nouvelles disciplines, les apprends à moitié et commence la suivante. Mes trois derniers sports: vélo, motocross, karaté.

88
C’est le sort des compositeurs de ne plus pouvoir écouter leur propre musique au bout d’un certain temps. Est-ce pareil pour vous?

D’en avoir assez de voir nos meubles? Non, mais ce qui m’énerve dans le design – chez nous aussi – c’est tout ce qui est prévisible, évident, tout ce à quoi on pourrait penser.

Fotographie: moos-tang
Interview: Mikael Krogerus