De nouveaux concepts d’habitation: comment voulons-nous vivre en 2030?

Selon les estimations, en 2030, près de 70 % de la population mondiale vivra en ville (image de Pujohn Das)

De nouveaux concepts d’habitation: comment voulons-nous vivre en 2030?

Philip Stevens, première publication sur designboom.com

SPACE10 — le laboratoire externe des espaces d’habitation futurs d’IKEA — a commencé la recherche et la création de concepts de cohabitation pour apporter une solution potentielle à différents problèmes, comme l’explosion de l’urbanisation, la solitude et le manque croissant de logements abordables. À mesure que les villes du monde continuent de s’étendre, les prévisions indiquent que d’ici à 2030, près de 70 % de la population mondiale vivra en ville. Cependant, certains experts prédisent que près de deux milliards de personnes – soit un quart de la population du globe – n’auront pas accès à des logements adaptés et abordables.

Städte rund um den Globus wachsen so rasant wie nie zuvor

Pour tenter de résoudre ce problème, SPACE10 a commencé à s’intéresser à de nouvelles manières de concevoir des espaces de vie partagés. «Nos villes n’ont jamais attiré autant de monde», constate Guillaume Charny-Brunet, de SPACE10. «Pourtant, dans ce contexte d’explosion urbaine, de hausse du prix des logements, de réduction des espaces de vie et de déconnexion sociale croissante, «sharing» (partager) rimera plus que jamais avec «caring» (s’impliquer). Si le concept de cohabitation n’est certes pas nouveau, il mérite d’être revisité à mesure que le temps et l’espace deviennent rien de moins qu’un luxe.»

Afin d’explorer le potentiel de la cohabitation et d’améliorer la vie des citadins dans le monde, SPACE10 s’est associé à un duo de designers new-yorkais, Anton & Irene. C’est ainsi que le projet de recherche ludique «one shared house 2030» se présente sous la forme d’un formulaire de candidature à un espace de cohabitation potentiel devant ouvrir en 2030. Le formulaire en ligne, à consulter ici, demande aux participant-e-s quels biens et services – cuisines, espaces de travail, appareils intelligents, garde d’enfant et voitures autonomes – ils/elles seraient prêt-e-s à partager, et quel type d’espace de cohabitation leur conviendrait personnellement.

Um das Co-Living-Potenzial zu erforschen, taten sich SPACE10 und Anton & Irene zusammen

Das spielerische Forschungsprojekt trägt den Titel «one shared house 2030»

«One shared house 2030 est un projet de recherche ludique dont l’objectif est d’obtenir des informations sur l’avenir de la cohabitation grâce à une enquête collaborative», explique Irene Pereyra d’Anton & Irene. «Les participant-e-s suivent un processus dans lequel ils ou elles font semblant de s’inscrire pour une maison en cohabitation en 2030 en nous faisant connaître leurs préférences dans leur environnement de vie immédiat. L’objectif est de mieux comprendre qui préfère quel type de cohabitation. Les informations que nous recueillons sont en open source, utilisables gratuitement par tout le monde, et complètement anonymes.»

«IKEA est une entreprise très curieuse, et nous recherchons sans cesse de nouvelles manières de concrétiser notre vision pour améliorer le quotidien du plus grand nombre», ajoute Göran Nilsson, Manager IKEA Concept Innovation. «Notre groupe a été fondé avec la volonté de permettre aux gens de vivre dans une maison bien conçue, même s’ils ne peuvent pas se permettre d’acheter des meubles design. Aujourd’hui, nous voulons expérimenter et trouver une manière d’introduire les principes du design démocratique – consistant à associer la forme, la fonction, la qualité et la durabilité à petit prix – dans de nouveaux domaines. Dans ce contexte, nous trouvons intéressant d’exploiter les opportunités à l’intérieur de la maison.»

Tags: designboom IKEA IKEA Space10

Inter IKEA Systems B.V. 2018