Un homme dort dans un lit

Cinq mythes sur le sommeil

Première parution dans: Tages-Anzeiger – Lundi 19 juin 2017

De nombreuses croyances et principes empiriques circulent à propos du repos nocturne. Mais qu’y a-t-il de vrai dans tous ces mythes sur le sommeil? Nous avons passé en revue cinq rumeurs très répandues et les avons éclaircies une fois pour toutes.

On dort mieux nu
C’est une erreur. Les médecins recommandent des vêtements légers, qui ne limitent pas les mouvements lors du sommeil et qui protègent en même temps le corps du refroidissement. Il faut également savoir que: Durant la phase de sommeil paradoxal, la régulation de la température du corps est désactivée.

Jambes enlacées dans la couverture

Le sommeil se rattrape
Le manque de sommeil entraîne un état de somnolence et des restrictions de la performance pendant la journée. Impossible de faire marche arrière. Le déficit de sommeil accumulé durant la semaine peut être tout au plus compensé par un sommeil plus long durant le week-end.

Dormir la fenêtre ouverte est meilleur pour la santé
Ouvrir la fenêtre durant la nuit ou la laisser fermée: voilà pour la plupart des gens une question de foi à laquelle, comme bien souvent, il n’y a pas de réponse claire. Il est fréquemment recommandé que la température dans la chambre à coucher soit comprise entre 16 et 18 degrés, il ne faut ni suer ni avoir froid. Mais que la fenêtre soit ouverte ou fermée est en fonction de chacun: fenêtre fermée pour ceux qui ne souhaitent pas être ennuyés par le bruit ou les pollens. Si on aime dormir avec une brise fraîche dans la pièce, ouvrons alors la fenêtre.

Une femme dort dans un lit

Le sommeil précédant minuit est plus réparateur
On ne peut en faire une généralité. Il s’agit moins de savoir quand on dort que de connaître le rythme de sommeil que l’on a et la profondeur de son sommeil. La première heure et demie une fois endormi est pour les experts la plus reposante, que ce soit avant ou après minuit.

L’air froid aide à combattre le micro-sommeil
Celui qui conduit fatigué sur autoroute a tendance à monter le son de la radio, à abaisser la fenêtre ou à régler la climatisation sur froid. Mais ces présumées aides sont totalement inefficaces. Toute personne fatiguée ferait mieux de boire une boisson à la caféine dans une station autoroute, de dormir ensuite une demi-heure environ, puis de faire encore une ou deux heures de route avant de rentrer à la maison en pleine forme et en sécurité.

Cet article, en partie rédigé en collaboration avec la division Commercial Publishing du Tages-Anzeiger, fait partie de la série «Comme on se couche….». Vous trouverez tous les articles ici.

Tags: à la maison Dormir lit repos sleep stories

Inter IKEA Systems B.V. 2018