Prix Design Suisse 2017/18: les nominés dans la catégorie «Furniture Design»

Prix Design Suisse 2017/18: les nominés dans la catégorie «Furniture Design»

Avec 45 projets nominés, l’édition 2017/18 du Prix Design Suisse atteint des sommets cette année encore. Les travaux sélectionnés reflètent clairement la diversité du design suisse. En attendant la remise des prix qui se tiendra le 3 novembre à la Markthalle de Langenthal, nous vous présentons ici quelques-uns des projets en lice et mettons aujourd’hui l’accent sur les meubles nominés dans la catégorie «Furniture Design».

La série de bancs WEDA conçue par Daniel Wehrli, jeune designer industriel originaire d’Aarau, pour Zoom by Mobimex2 s’affiche comme une réinterprétation d’un type de meuble traditionnel: le banc surprend par sa longueur étonnante. Même s’il a été développé en priorité pour permettre aux convives de s’asseoir ensemble autour de la table, on peut aussi très bien l’utiliser seul, par exemple dans une entrée ou une salle d’attente. Pour qu’il soit le plus léger possible malgré une longueur maximum de 2,4 mètres, le banc est composé d’un cadre à la construction complexe et à l’effet filigrane en bois massif; disponible au choix en chêne, noyer ou frêne. Le jury a apprécié WEDA car il revisite le potentiel de ce type de meuble peu utilisé aujourd’hui en intérieur.

Vue en plongée du banc de Daniel Wehrli, avec une assise revêtue d’une housse rouge-orange.

Hypercollection, de l’Egli Studio à Lausanne, est un système d’ameublement modulaire conçu principalement pour être utilisé dans les grands espaces de bureaux modernes. Il sert à délimiter certaines zones de travail sans pour autant les couper complètement de l’espace principal. Hypercollection combine flexibilité et grand nombre de variantes, et est conçu pour une production industrielle en série. Le système est composé de peu d’éléments: de fins tuyaux inox peints pour la construction de base et des plaques revêtues de SwissCDF – Compact Density Fibreboard – à partir desquelles sont fabriquées les surfaces horizontales, comme les plateaux de table et les étagères. Pour les fauteuils, de la mousse et une housse en tissu sont ajoutées. Les couleurs de tous les éléments peuvent être choisies en fonction des goûts personnels. Une simple clé Allen suffit pour le montage. Le jury a justifié son choix par le fait que ce projet constitue une réponse convaincante et moderne aux besoins d’ameublement actuels des bureaux. Petite précision: le système d’étagères a été conçu grâce au soutien financier de la Fondation Ikea Suisse.

L’Hypercollection comprend une étagère, un luminaire suspendu, un portemanteau, une table d’appoint et un fauteuil.

L’Hypershelf: de fins tubes en acier mettent en valeur la construction en filigrane.

Le concept du bureau Ovolo, créé par le designer zurichois Moritz Schmid pour Röthlisberger Kollektion, est un mélange entre un pupitre et un secrétaire. Ovolo est composé d’un plateau de table porté par des pieds en bois en forme de V et d’une paroi arrière légèrement incurvée de 20 centimètres de hauteur, reliés entre eux de façon constructive par deux éléments en bois en forme de serre-livres. Le plateau de la table et la paroi arrière magnétique sont recouverts des deux côtés par un morceau continu de linoléum, si bien qu’une rigole se forme dans l’angle pour permettre d’entreposer en toute sécurité les crayons, stylos et autres. Le jury a estimé qu’Ovolo était un projet bien pensé à tous les points de vue, cohérent et à la mise en œuvre professionnelle. L’idée de relier de façon optique le plateau de la table et la paroi arrière à l’aide d’un double revêtement en linoléum est nouvelle et originale.

Le plateau de table est porté par des pieds en bois en forme de V et se déploie vers l’arrière en une paroi légèrement incurvée de 20 centimètres de hauteur.

La «stabelle» est un type de chaise traditionnel répandu dans les Alpes germanophones. Fabriquée en bois massif, elle se distingue par des pieds placés en biais et un dossier ancré dans l’assise. Utilisée depuis des siècles dans les fermes, on la retrouve encore souvent dans les auberges, les refuges de montagne ainsi que dans les maisons à la décoration rustique et champêtre. Stabellö a été imaginée par le constructeur Röthlisberger Kollektion en collaboration avec la designer établie à Londres, Tomoko Azumi. Stabellö reprend des éléments importants de la chaise traditionnelle, mais en revisite un aspect décisif: afin d’améliorer le confort d’assise, les dossiers disponibles en deux variantes sont fabriqués en bois stratifié déformé tridimensionnel. Le jury a particulièrement apprécié la réinterprétation intéressante d’un type de chaise centenaire, qui se justifie déjà par une revalorisation fonctionnelle importante.

La nouvelle famille de stabelles de l’entreprise Röthlisberger Kollektion.

Tags: catégorie Furniture Design Daniel Wehrli1 Egli Studio3 Mobimex Moritz Schmid4 Prix Design Suisse 2017 Röthlisberger Kollektion5 Tomoko Azumi6

Inter IKEA Systems B.V. 2018