La maison fluide

La maison fluide

Les principes du «design démocratique» sont un des aspects importants de l’élaboration des produits chez IKEA. Les habitudes des gens en termes d’habitat évoluent au fil du temps. IKEA prend les devants en identifiant bien en amont leurs besoins à venir.

Les stars de la chanson savent qu’il faut toujours jouer ses plus gros succès en concert pour garder un public fidèle. Mais il ne faut pas non plus verser dans la nostalgie. Les temps changent, et il est impossible de rester agrippé au passé. Il est primordial de maintenir un équilibre entre le progrès et la reconnaissance pour rester pertinent pour le public. Or la gamme de produits IKEA reflète parfaitement cette logique. D’un côté, on y retrouve les classiques connus, indémodables et basiques, comme le canapé KLIPPAN, la série HEMNES, le canapé EKTORP, l’étagère BILLY et le fauteuil POÄNG. À l’autre bout du spectre se trouvent les éditions limitées temporaires créées par des designers comme Kit Neale, Walter Van Beirendonck ou Katie Eary – des hits instantanés et tendance, dont la vente est éphémère.

Two IKEA designers assembling a versatile white shelving unit.

La collection de base, baptisée en interne «New IKEA Basics», représente environ la moitié de la gamme de produits. Elle se compose de produits basiques, conçus pour occuper pratiquement n’importe quel espace intérieur et axés sur la fonctionnalité et l’aspect économique. Ces produits recouvrent un très large éventail d’applications, des ustensiles de cuisine aux meubles en passant par les solutions d’éclairage et de rangement. Il s’agit de produits du quotidien que la plupart d’entre nous associent avec IKEA. Certains des basiques IKEA actuels sont fabriqués depuis 20 ans, voire plus. Mais au gré de l’évolution des besoins des individus, la collection a dû être mise à jour pour rester moderne. Les tendances mondiales, comme l’urbanisation et la compacité, doivent être prises en compte au fil du développement des produits. Et comme ce dernier est le résultat d’un processus d’environ deux à trois ans, il est nécessaire d’envisager un avenir relativement lointain. Ce processus ne se résume pas à de simples rapports de tendance: il repose sur des recherches suivant une véritable rigueur scientifique, en partie basées sur des entretiens approfondis et des visites à domicile avec des personnes issues de différents pays. Pour une entreprise comme IKEA, avoir une longueur d’avance et anticiper les besoins futurs de la population sont les deux piliers du développement des produits. À quels besoins faudra-t-il répondre dans un avenir proche? Comment vivrons-nous dans dix ans? Et comment créer un futur classique? «Dans notre société, le principal moteur des changements actuels réside dans l’urbanisation», explique la Creative Leader Viveca Olsson. «Aujourd’hui, dans le monde, cinq milliards de personnes habitent en ville. Selon les estimations, ce chiffre sera porté à sept milliards dans 30 ans. Pour répondre à leurs besoins, nous avons identifié différentes méta-tendances, qui influenceront la future vie à la maison.

En nous concentrant sur ces tendances, nous pouvons apporter des changements majeurs dans la vie des gens.» L’une de ces principales grandes tendances est la fluidité. Les quartiers des villes deviennent de plus en plus denses, et les pièces doivent souvent servir une multitude de fonctions: recevoir, travailler, jouer, se divertir, manger et dormir. Parfois, nous étudions, travaillons et mangeons sur la même table, assis-es sur la même chaise. Ce développement repose en grande partie sur les possibilités offertes par les nouvelles technologies. Avec les smartphones, tablettes, ordinateurs portables et autres appareils personnels, il est possible de s’asseoir dans la même pièce et de passer du temps ensemble, tout en étant affairé-e à ses propres occupations. La technologie permet également d’«être» ensemble dans un espace numérique bien que nous soyons séparés physiquement. Tout cela exige des meubles plus polyvalents, selon Viveca. «Notre ambition est de faciliter la vie des personnes dans les grandes villes grâce à des produits du quotidien de bonne qualité, mais aussi universels, peu encombrants et qui répondent à différents besoins. Un excellent exemple de cela est un tabouret que l’on utilise principalement pour s’asseoir, mais qui fait également office de table de chevet ou de marchepied. Il s’agit de produits qui répondent à tous les besoins. La majorité de la population mondiale vit dans de petits appartements. Par conséquent, nous axons nos efforts sur cinq configurations de vie: Le «micro living» avec ou sans enfants, les nomades urbains (personnes qui n’ont pas d’adresse permanente), la vie élargie en utilisant des espaces extérieurs communs, et les décroissants conscients, des personnes qui sacrifient volontairement de l’espace de vie, pour économiser de l’argent pour d’autres choses comme voyager, ou pour pouvoir vivre dans un quartier agréable. Dans les grandes villes du monde, la population utilise également l’environnement urbain comme une extension de son intérieur, travaillant dans des espaces publics comme des cafés et rencontrant des ami-e-s au restaurant plutôt que faire la cuisine à la maison. Cette tendance s’applique aux professionnels comme aux étudiants. Cependant, manger et cuisiner restent des activités quotidiennes dans le monde entier. Mais à mesure que les besoins des gens changent, même les meubles et ustensiles de cuisine les plus courants doivent être remis en question et réinventés. Prenons une assiette toute simple, par exemple. Cet objet est présent sur pratiquement toutes les tables du monde. Pourtant, des études montrent que les habitudes alimentaires actuelles nécessitent une meilleure solution. «Aujourd’hui, de nombreuses personnes ne s’assoient plus à table pour le dîner. Nous bougeons, faisons d’autres choses pendant que l’on mange, comme regarder la télévision ou surfer sur Internet sur le canapé. Et là, l’assiette plate n’est plus adaptée. Des bols ou des assiettes creuses sont plus fonctionnels et faciles à transporter sans renverser leur contenu. Nous avons également produit l’assiette plate de la série IKEA 365+ avec un bord relevé, pour la transporter plus facilement. À l’instar des tabourets, les bols ont de nombreuses fonctions: on peut les utiliser pour la préparation et le stockage, les yaourts et les céréales, les soupes, les plats à base de riz, les boissons chaudes, les desserts et bien plus encore. En ajoutant un couvercle, il devient possible de les ranger au réfrigérateur.»

IKEA plates from the 365+ series on a white tablecloth with a black grid, view from above.

Dans le cadre de son travail quotidien, Viveca développe désormais la stratégie sur l’ensemble de la gamme de produits. Cela implique de former une cinquantaine d’équipes différentes, composées de développeurs produits, de techniciens, de designers et autres, dans un processus étape par étape intégrant l’ensemble des départements d’IKEA. Ce processus, qui sera mis en œuvre au cours des prochaines années, comprend différentes catégories de produits, comme les canapés, les luminaires, les rangements, les meubles d’extérieur, les textiles, les lits et bien d’autres. Certains produits, comme la nouvelle série IKEA 365+ et les produits de cuisine VARDAGEN, ont déjà été mis en vente, parmi lesquels une carafe en verre et liège polyvalente et déjà très populaire. D’autres, comme le système de rangement HAVSTA, conçu pour la maison fluide, seront présentés progressivement au fil des prochaines années.

VARDAGEN glass carafe filled with water and with a cork stopper against a light-blue background.

«D’habitude, on nous remet, à nous autres designers, un cahier des charges définitif», explique le designer Nike Karlsson. «Mais cette fois, nous avons été impliqués vraiment en amont. Nous avons créé le cahier des charges au fil de notre collaboration, en remettant tous les aspects en question: Qu’est-ce qu’une bonne casserole? À quoi ressemblerait la tasse idéale? La série de produits de cuisine existante IKEA 365+, créée dans les années 90, est très fonctionnelle. Un seul article, comme un verre ou une assiette, peut être utilisé aussi bien au quotidien que pour recevoir. Mais à mesure que la série s’est étoffée, elle a perdu en cohérence, et ses différentes composantes n’étaient plus vraiment liées entre elles. Nous avons donc dû tout reprendre à zéro.

IKEA’s creative team behind the HAVSTA collection in the IKEA wood store.

En retravaillant sa gamme de basiques, IKEA va influencer pendant longtemps le quotidien des gens dans le monde. C’est une entreprise immense, et une responsabilité tout aussi grande. Ils ne peuvent pas se permettre de se tromper. «Pour moi, le design est un moyen de répondre à un problème,» explique Nike Karlsson, «et pas une forme d’expression personnelle. C’est ce qui nous différencie des artistes visuels. Quelque part, je suis toujours un peu gênée de voir l’une de mes créations chez quelqu’un. Le fil conducteur, comme dans un grand nombre de projets d’IKEA, repose sur les cinq grands principes du design démocratique: forme, fonction, qualité, durabilité et petit prix. «Les principes du design démocratique ont été pour nous un outil essentiel tout au long du projet», affirme Viveca. «D’un bout à l’autre du processus, ces cinq principes nous ont permis de garantir la bonne qualité de chaque produit.» Nike Karlsson poursuit: «Dans ce projet, les cinq principes du design démocratiques sont extrêmement importants. Ces produits sont conçus pour faire partie de la gamme de produits d’IKEA pendant très longtemps, ils doivent donc être conçus pour durer. Ils doivent posséder une excellente qualité et fonctionnalité, être durables pour l’environnement, offrir un très bon rapport qualité-prix et être esthétiques.» Cela signifie-t-il qu’ils sont de futurs classiques? Certains de ces articles marqueront-ils les esprits comme les «best-sellers» d’IKEA, comme BILLY et KLIPPAN? «On ne peut jamais le savoir à l’avance», dit Nike Karlsson en haussant les épaules. «Un classique n’est défini qu’au fil des années.»

Découvre quels sont les cinq principes du «design démocratique» et lis l’interview éclairante de Marcus Engman, responsable du design chez IKEA.

Tags: DDD Democratic Design Democratic Design Days Design design design démocratique design trends maison fluide tendances design

Inter IKEA Systems B.V. 2018