«IKEA utilise son envergure pour exercer une influence positive»

«IKEA utilise son envergure pour exercer une influence positive»

Thomas, que penses-tu, dans leur globalité, des efforts en termes de développement durable déployés par IKEA?
Les grandes entreprises comme IKEA ont une immense responsabilité vis-à-vis des individus et de l’environne­ment. Cependant, cela signifie également que de telles entreprises ont la capacité de véritablement changer les choses. Je trouve qu’IKEA prend très au sérieux ses responsabilités sociales et écologiques, et que ce groupe utilise sa taille, en collaboration avec des ONG, pour exercer une influence positive. IKEA soutient activement la réduction de la consommation énergétique et du CO2, adopte une approche responsable vis-à-vis des res­sources, et joue également un rôle majeur dans le domaine social, je pense notamment aux programmes d’intégration des réfugié-e-s. En s’engageant en Suisse comme à l’international sur des objectifs encore plus stricts de CO2 et dans d’autres interventions et initiatives liées au climat, IKEA génère un travail très précieux. Bien entendu, IKEA peut et doit, comme nous tous, en faire encore plus. Ce groupe doit atteindre les objectifs fixés dans sa stratégie de développement durable People & Planet Positive d’ici à 2020, et se fixer en plus de nouveaux objectifs ambitieux.

L’abattage illégal des forêts est un immense problème. Que penses-tu de l’engagement d’IKEA, également en collaboration avec le WWF, vis-à-vis d’une gestion forestière durable?
En 1995, IKEA a cofondé le Forest Stewardship Council (FSC), qui défend une agriculture forestière durable. IKEA s’est fixé pour objectif d’utiliser 100 % de bois, carton et papier issus de sources certifiées FSC d’ici à 2020. Par ailleurs, IKEA investit dans des projets inno­vants dans le domaine de la préservation des ressources. Ainsi, grâce aux structures alvéolaires développées par IKEA, le groupe peut produire quatre fois plus de produits à partir de la même quantité de matière première.

Le WWF collabore avec IKEA afin d’augmenter le nombre d’hectares de forêts certifiées FSC. Ainsi, de précieuses forêts peuvent être identifiées et protégées, ce qui permet en parallèle de renforcer les standards nationaux de l’agriculture forestière en Europe et en Asie.

La culture du coton nécessite beaucoup d’eau, de produits chimiques et de pesticides. IKEA utilise aujourd’hui 100 % de coton issu de sources durables. Que penses-tu de cette étape franchie par IKEA?
En tant que cofondateurs de la Better Cotton Initiative (BCI), IKEA et le WWF ont largement contribué à rendre plus durable la culture du coton. Lorsqu’une entreprise de l’envergure d’IKEA, qui consomme près de 1 % de la production de coton mondiale, décide de miser sur le coton cultivé de manière durable, cette démarche exerce une influence considérable sur les marchés mondiaux.

Le WWF soutient IKEA dans le cadre de plusieurs projets au Pakistan et en Inde, où les agriculteurs apprennent les techniques de culture dans le respect des normes de la BCI, qui permet de réduire encore davantage la consom­mation d’eau, de pesticides et de produits chimiques. Plus de 40’000 agriculteurs ont déjà profité de cette initiative et ont pu ainsi augmenter leurs revenus et réduire l’impact négatif sur l’environnement. Cette approche a un autre effet positif: d’autres sociétés s’intéressent désor­mais également à de tels programmes et désirent devenir des partenaires potentiels.

Tags: développement durable IKEA WWF

Inter IKEA Systems B.V. 2018